Vous vous intéressez a la chasse au sanglier ? Si c’est le cas, vous devriez essayer l’une excursion de chasse au sanglier sauvage ! C’est vrai, chasser un sanglier sauvage de plus de 300 kilos est une montée d’adrénaline incroyable, mais cela contribue également a protéger les forets. 

La forêt en France métropolitaine couvre 17 millions d’hectares et on estime qu’en France, la population de sangliers est de 1,6 par km2. Cela représente plus d’un million d’individus sur le territoire national, principalement concentrés dans le centre et l’Est du pays, et sur le pourtour méditerranéen. Les chasseurs prélèveraient chaque année une bonne moitié de ce peuplement avec 500 000 sangliers tués, et ne réussissent pas malgré tout à contenir son constant développement depuis 20 ans. La population des sangliers atteint 200 pour-cent de croissance dans certaines régions chaque année.

Pourquoi la population des sangliers augmente ?

En l’absence de prédateurs comme le lynx, le loup voire l’ours, les populations de sangliers et de grands cervidés se développent fortement dans les forêts françaises. Parfois à tel point que la prolifération est devenue nuisible pour l’Environnement et surtout pour l’Homme. Aujourd’hui, la prolifération est devenue gênante et justifie le recours à la chasse.

Le changement des pratiques agricoles, et notamment l’augmentation des surfaces cultivées en maïs, ainsi que la généralisation des grandes exploitations ont leur part de responsabilité. Les territoires se sont modifiés, facilitant l’accès des animaux sauvages à une nourriture abondante.

A proximité des axes routiers, la multiplication des grands animaux augmente les risques de collision avec les véhicules automobiles. En devenant le lieu privilégié d’alimentation des grands gibiers, a fortiori en cette année de disette de glands, les champs, notamment de maïs, jouxtant les bois peuvent faire l’objet de destructions régulières. En outre, certains individus s’approchant des zones pavillonnaires peuvent endommager les aménagements paysagers publics et les jardins privés.

Mais au-delà des dégâts potentiels sur les infrastructures humaines, cette surpopulation exerce une vraie pression sur l’écosystème forestier. Les jeunes cervidés broutent par exemple les jeunes pousses des arbres avec un effet évident sur la régénération des forêts après leur exploitation par l’Homme. Certaines régions de France ont même prolongée la période de chasse spécifiquement pour chasser le sanglier.

Cependant les règles de la chasse permettent aussi aux sangliers de se multiplier, car étonnant que cela puisse paraître, c’est également un vecteur de la hausse du nombre de sangliers : les périodes de chasse sont devenues plus courtes et on procède au tir dit éthique, visant à ne pas prélever les jeunes laies et les marcassins.

L’équipement pour chasser le sanglier (grand gibier)

Pour chasser le grand gibier, il faut s’équiper davantage que pour le petit gibier car le risque et la difficulté sont accrues.

  • Une tenue de camouflage (leur vue ne leur permettrait pas de voir le rouge et le vert)
  • Un fusil de grand calibre
  • Un appeau de sanglier
  • Un épieu de chasse pour grand gibier